INFORMATIONS PRATIQUES AUX PATIENTS

Les différentes informations données dans les chapitres précédents concernent essentiellement votre hospitalisation. Mais il est de la plus haute importance de réaliser que c’est VOTRE comportement alimentaire à domicile qui va déterminer le succès au long cours de votre intervention.

C’est pourquoi vous devez vous imprégner des règles suivantes, en parler avec votre nutritionniste et commencer à les mettre en pratique dès le début de votre prise en charge.

Bien entendu, ces mêmes règles devront continuer à être appliquées dans les suites opératoires et, en fait, tout le long de votre vie. D’où leur importance.

Comment s’alimenter ?

Ne pas fractionner l’alimentation mais bien faire 3 repas par jour. Dans certains cas particuliers et après avis du médecin nutritionniste, des collations peuvent être recommandées. N’hésitez pas à en parler.
Ne pas boire pendant les repas. Ne plus mettre de verre à table. 
Boire 1 heure avant et 1 heure après les repas quand la soif se fait sentir. 
Mastiquer soigneusement, en prenant son temps. Les aliments avalés doivent être lisses et pâteux. 
Avaler par petites quantités. 
Un repas doit durer au moins 30 minutes. 
Ne pas grignoter entre les repas. Un repas doit représenter environ le volume d’un bol

Éviter !

Sodas, Coca, Boissons sucrées. 
Boissons alcoolisées. 
Aliments sucrés (miel, confiture, pâtisserie, chocolat, snacking) 
Fritures

Ces aliments sont hypercaloriques c’est-à-dire qu’ils apportent une grande quantité d’énergie dans un volume réduit. Leur consommation, même une fois opéré, empêche la perte de poids. Elle peut déclencher des « dumping syndrome » chez les patients opérés d’un gastric by pass.

infos_patients1

Aliments déconseillés !

Boissons gazeuses et médicaments effervescents.

Remarque :

Il faut savoir que 1 malade sur 2 développe une intolérance aux viandes rouges. En cas de difficultés, ne pas se forcer et compenser avec d’autres protides (œufs, poissons, viandes blanches, coquillages, laitages, fromage). N’hésitez pas à en parler à votre nutritionniste.

Arrêter de manger dès que vous sentez que vous n’avez plus faim. Votre estomac étant plus petit, il ne pourra plus supporter la bouchée de trop qui était jusqu’alors bien tolérée. Ne vous forcez pas à finir votre assiette !

Trucs et astuces :

Couper les aliments en petits morceaux. La taille recommandée pour les aliments solides est de la largeur d’une demi fourchette et pour les aliments pâteux ou liquides d’une cuillère à dessert RASE.

Utiliser une vaisselle de petite taille (assiette à dessert)

Ne pas oublier les vitamines et les antiacides en cas de GBP

Éviter les aliments très chauds, très froids, très épicés ou très sucrés, surtout à jeun comme les jus de fruits purs. Eviter de consommer des préparations riches en matières grasses et les aliments liquides vite digérés (soupe). 

Consulter régulièrement votre médecin de famille pour adapter le traitement de vos pathologies associées éventuelles (diabète, asthme, hypertension, reflux oesophagien).

ATTENTION !

Les vomissements persistants sont anormaux. S’ils ont tendance à se répéter, consultez dans les plus brefs délais votre chirurgien.

Le jour de votre hospitalisation :

N’oubliez pas d’emporter avec vous :

Les bas de contention +++
Vos médicaments habituels 
Les vitamines et antiacides prescrits par le chirurgien 
Une bombe d’eau minérale ou brumisateur 
Votre nécessaire de toilette
Une chemise de nuit s’ouvrant par devant 
Votre carte de sécurité sociale et mutuelle

infos_patients2