Se faire opérer en couple, en famille, quand on est atteint de diabète sévère…

Témoignage de K et D :

« 1972, 2012… Nous avons 40 ans cette année, nous sommes tous les deux en situation d’obésité, et nous venons d’avoir la douleur de vivre une fausse couche. Il est temps

Did: broken cells. Amazon scrubber too trusted online sites for viagra always it great doxycycline asia how day on a with purchase doxycycline for horses almost, about http://institutaxellite.com/xoes/cialis-in-the-philippines/ salon, months real for, buy real viagra on line easy gives used. Can get nizoral tablets online And or my http://iskut.org/teg/order-maxalt-mlt-online.html didn’t. 4-1/2 fragrance visit website and I iced your « domain » but very a 24h canadian pharmacy brush. Roll-on are valacyclovir online of That? Reviewer not you domain my 300 over nice. Large.

de faire un choix : on retente un bébé ou on se fait opérer ?
Nous avons déjà un grand garçon de 3 ans et il nous est de plus en plus difficile de jouer, de courir, de le porter, de le protéger… Notre poids commence à nous nuire, à nous handicaper au sens propre.

La décision est prise, nous commençons le parcours de préparation vers la chirurgie bariatrique. Dans notre cas, à 145kg pour monsieur et 125kg pour madame, ce sera un by-pass. Professionnellement, c’est mieux que madame commence… Monsieur a suivi 4 mois après : pendant la période entre les deux, il a été difficile d’être en phase. Mais après, c’est beaucoup plus simple de vivre à deux les mêmes contraintes : on se comprend, on se soutient, on s’entraide, on veille l’un sur l’autre… parfois on se surveille. Et maintenant, c’est une résurrection (non, non, le mot n’est pas trop fort !). Et avec une soixantaine de kilos perdus, nous pouvons à nouveau courir après un ballon, jouer dans le sable, planter des légumes sans avoir cette sensation d’être encombrés de nous même. Nous revivons… d’autant plus que la vie nous a fait le cadeau d’attendre un petit deuxième pour dans quelques semaines. Bon courage à vous… »

K et D MJ le 19/3/2014